salim-bouterfas

Salim Bouterfas

Augmenter la clientèle de ton cabinet bien-être
avec les bonnes stratégies, sans jamais renier qui tu es !

Ah le Reframing…où le « recadrage ».

Un concept assez étonnant qui témoigne de nos capacités à évoluer très rapidement.
C’est peut être ce qui peut expliquer – en tant qu’espèce – notre plasticité intellectuelle et émotionnelle.

Notre résilience vient sûrement de là !

Les praticiens en hypnoses connaissent bien ce mot…
Laissez-moi vous donner un exemple de « refraiming » qui va vous aider à dépasser un blocage très connu : la timidité face à une caméra.

L’objectif de la caméra n’est qu’un objet inerte :

  • Il ne pense pas.
  • Il ne ressent rien.
  • Il ne juge pas.
  • Il ne « regarde » pas de travers…

Bref, c’est un machin inerte qui fait ce qu’on lui « dit » de faire.

Je sais, tout ça ne règle pas le problème de la peur qu’évoque l’appui sur le bouton d’enregistrement.

D’où vient cette peur ?De nous-même.

On sait pertinemment que derrière l’objectif et toutes les actions simples (enregistrer, envoyer sur un réseau social, mettre une miniature, mettre un titre et une description…) il y’a les « autres ».

Ces êtres que l’on perçoit tels les zombies de The Walking Dead.

Vous ne savez pas à quoi ça ressemble ?

Une masse de monstres difformes, tapis dans l’ombre…À l’affut de la moindre erreur, du moindre mot de travers. Des juges perchés sur leur piédestal, prêts à vous trucider…

Quelque part, on ressemble tous à ces zombies.

On est toujours le zombie de quelqu’un !

Où je veux en venir avec mon exemple ?

Il n’y a pas de zombie tapis dans l’ombre prêt à vous dire vos quatre vérités. Il n’y a pas non plus de zombies qui attendent chips-coca à la main de se délecter de vos erreurs, de vos faiblesses, de votre « amateurisme »…

Il y’a juste des gens comme vous et moi, qui ont une vie remplie de petits moments de bonheur, de petits moments de malheur et qui tentent avec résilience et courage de faire face.

Avant d’appuyer sur le bouton d’enregistrement et de parler gens, pensez à eux comme vous penseriez… à vous-même !

Imaginez-vous en train de surfer sur YouTube ou Facebook. Vous avez un problème qui vous empêche d’avancer dans la vie, un gros machin bien chiant.

Vous tombez « par hasard » sur une personne qui vous explique d’où peut venir votre problème et des pistes pour avancer, pour entrevoir un début de solution, le bout du tunnel…

Seriez-vous dans le jugement ?

Assument non !

Et le refraiming dans tout ça ?

Changer de cadre (recadrer) permet de voir la réalité sous un autre jour.

En changeant d’angle de vue, on change la perception de notre réalité. En faisant cela, on change également notre comportement…Donc la réalité elle-même.

Vous n’êtes pas plus zombies que les gens à qui vous vous adressez.

Le meilleur dans l’histoire est qu’en tant que praticien(e) en bien-être, vous avez surement été à leur place un jour.

Vous avez fait votre coming-out après avoir vaincu les véritables zombies qui sommeillent en vous (nos peurs, nos frustrations, notre rage, notre colère…).

Vous représentez la Happy End des personnes à qui vous vous adressez. Leur version améliorée, leur lumière au bout du tunnel…

Maintenant, c’est à vous de choisir : zombie ou Happy End ? ?

PS : si c’est pas encore fait, n’oubliez pas de rejoindre le groupe privé des Praticiens qui sont tout sauf des zombies ❤️️ http://bit.ly/FBprive

Suivre et partager :