fbpx
hypnotherapeute-sophorologue-creer-contenu
Du mal à trouver de l’inspiration : piochez !
18 août 2019
ouvrir sont cabinet d'hypnothérapie
Ouvrir son cabinet d’hypnothérapie : les 3 étapes indispensables
23 août 2019

Comment être productif malgré le bruit/contraintes extérieures en 14 points

hypnotherapeute-sophro-productif-bruit

Thérapeutes ou praticiens en bien-être, la concentration est le nerf de la guerre !

Quand on est indépendant, il faut plutôt avoir les nerfs solides et une solide routine pour être en mode “productif” sur le long terme.

Il y a beaucoup de choses qui a été dit sur cette créativité notamment comment la susciter, la cultiver et la reproduire.

le plus souvent, la créativité – dans l’esprit des gens – est liée à une sorte de don. Une disposition naturelle qu’ont certaines personnes.

Paradoxalement ce qui ont un “don” ne réussissent que très peu et ceux qui n’ont pas – visiblement – un don particulier réussissent à atteindre leur objectif et à produire des choses magnifiques. La raison est simple : il est facile de se laisser aller quand on a un don (ou que l’on pense avoir) en se reposant sur ses lauriers et en pensant que le don seul suffit.

Revenant à la conséquence directe de la créativité : la productivité

Être productif n’est pas un état qui vous tombe dessus comme sorte inspiration artistique ou une épiphanie !

C’est plutôt un processus produit par une routine de travail. Être productif tous les jours requière de l’entraînement. Il faut absolument mettre en place une routine de productivité au même titre que l’on mettrait en place une routine de travail ou de repos.

Chacun sa méthode pour arriver à déclencher cet état de créativité et de productivité. Parfois c’est un lieu qui nous permet d’être productif, d’autres fois c’est plutôt une ambiance ou un bruit particulier.

Bref chacun sa méthode.

Pourquoi ces endroits/routines sont importants

Nous vivons dans un monde bruyant à plein d’égards : les bruits domestiques, les notifications de nos chers smartphones, la TV, les collègue de travail, un chantier chez les voisin, les voitures dehors, les enfants qui crient…

Bref, on est assaillis par tous ces bruits qui nous font parfois perdre la tête et créent une grande frustration, surtout quand on se met à notre table/bureau de travail !

Avec toutes ces distractions et ces sollicitations, nous sommes de moins en mois capables de nous concentrer, de fournir un effort constant et de qualité pour accomplir nos tâches.

Quand vous êtes praticiens ou thérapeutes en thérapies brèves, vous devez vous concentrez pour produire du contenu de qualité, avoir une réflexion sur votre travail, réfléchir sur votre métier…etc.

Pour être concentrés et focus sur vos tâches, vous devez arriver à produire un état de productivité et de créativité presque à la demande.

Je vais vous lister 14 pratiques imparables qui vous aident dès aujourd’hui à mieux vous concentrer et à mieux accomplir vos tâches quotidienne.

On commence tout de suite !

Créez des rituels simples et tenez-vous en

Avoir des rituels et des ancrages est important pour se mettre dans un état de concentration et de productivité quasi immédiat !

Une routine se travaille et se pauffine.

Avant tout, il faut écrire noir sur blanc toutes les tâches que vous devez faire pour le lendemain. Commencez toujours par les tâches les plus complexes. Ensuite, découpez ces tâches par des sous-tâches et fixez vous des objectifs accessibles.

Vous pouvez par exemple utiliser la technique du Pomodoro pour organiser votre travail dans le temps et être plus productifs.

Définissez votre feuille de route journalière…la veille

Rien de mieux que de savoir où on va pour ne pas être distrait.

La procrastination est l’un des plus gros problèmes pour se concentrer et travailler sur ses projets, que l’on soit dans une espace qui permet la concentration ou pas.

Pire encore, quand vous êtes entourés par 1000 distractions. Vous n’y arriverez pas à coup sûr ! Le meilleur moyen pour vous de chasser les idées parasites et d’être focus sur l’essentiel est de tout coucher sur papier (ou votre PC/Smartphone) pour vider son esprit.

Savoir ce qu’il y’a à faire est l’un des techniques les puissantes pour gagner du temps et en finir avec l’angoisse des milles tâches innomées à faire ! Les coucher sur papier, c’est quelque part une manière de les neutraliser, de leur enlever ce caractère angoissant.

Adoptez les “bons bruits”

Quitte à travailler dans le bruit, optez pour un bruit “blanc’ ou un bruit qui facilite la concentration.

Les endroits très calmes ne sont pas nécessairement les plus adaptés pour tous. Car de temps à autre (magie de la vie sur terre !) des bruits traverserons votre environnement sonore et perturberont votre concentration (passage d’une voiture, chant d’oiseau, un chien qui aboie, des travaux à l’extérieur, des voisins trop bruyants…).

Pour vous déconnecter de ce faux calme, je vous conseille d’utiliser des services comme Noisli.

Je l’utilise depuis 1 an maintenant pour créer mes propres ambiances de travail.

D’autres praticiens auront par exemple horreur de travailler dans un environnement trop calme. Il sont plus à l’aise par exemple dans un café, un bistro ou un restaurant pour travailler.

Noisli propose ces ambiances sonores.

Magie de l’outil : en adoptant des ambiances qui vous correspondent et en expérimentant des moment de concentration intenses, vous créerez dans la foulée un ancrage et une routine puissants.

Dès que vous lancerez votre fichier dans votre casque préféré, vous rentrez instantanément dans un état de concentration. Si vous êtes habitués au calme, vous pouvez utilise des boules Quies ou des écouteurs anti-bruit. Vous continuez ainsi à travailler dans un environnement bruyant sans trop de soucis.

Chasser les distractions inutiles

Virer les objets sans intérêt de votre espace de travail si vous êtes quelqu’un qui aime l’ordre.

Cependant, ce n’est pas une règle absolue. D’aucuns préfèrent des environnements encombrés. Tant que cela vous aide à vous concentrer, gardez l’environnement qui vous le permet le plus.

Coupez les distractions digitales est fondamental.

Quand vous vous apprêtez à accomplir une tâche importante, il est très important de couper Internet sur son téléphone et par la même occasion, toutes les distractions qui vont avec : notifications mails, messages Facebook, appels Whatsapp…

Vous pouvez même mettre votre téléphone en mode avion. Pensez à prévenir votre entourage que vous ne serez pas disponible.

D’une part, il est fondamental que vous coupiez toutes les notifications, d’autre part, c’est tout aussi important que votre entourage sache que vous êtes sur une tâche importante. Souvent, on ne prend le temp de prévenir son entourage. Ne pas le faire, c’est leur envoyer un signal qui clignote en rouge qui qui dit : “Je suis dispo, venez quand vous voulez”.

Enfermez les Gremlins !

comment-etre-productif

Ah ces Gremlins…Vous savez, ces petites voix qui nous parlent sans cesse de choses que nous aimons entendre.

Pour mettre ces petites bébêtes dans leur cage, rien de mieux que d’écrive vos pensées et réflexion parasites. Cela les neutralise et vous aurez le loisir de les traiterez plus tard.

Il est fondamental de vider son esprit de toutes ces idées parasites. Ne pas le faire leur donne plus de force. Elles grandissent et accaparent votre attention et perturbent votre concentration. Les écrire permet de les neutraliser, de les “sortir de sa tête”, de leur donner une réalité physique.

Vous savez quoi, je vais pas trop m’attarder sur les Gremlins, je vous laisse plutôt découvrir ce qu’en pense l’un des experts en procrastination. Dans son cas, ce ne sont pas des Gremlins mais des singes (très amusants).

Identifiez vos moments de “productivité maximale” et mettez le paquet

Certains aiment à travailler le matin très tôt, pour d’autre c’est plutôt le soir.

Posez-vous une seconde et réfléchissez aux moments/endroits où vous êtes les plus productif(ve)s. Certains horaires sont également plus propices.

Personnellement, je dédie les heures matinales aux tâches qui demandent le plus de créativité, de réflexion, d’efforts…

À vous tester plusieurs moments de la journée, plusieurs endroits. Chacun sa sensibilité. Il suffit parfois juste de changer d’endroit dans l’espace de travail habituel, de poser un nouvel object, de déplacer son ordinateur et sa position dans le bureau…

Bannissez la culpabilité

La culpabilité est l’un des sentiments les plus destructeurs. Elle nous fait vivre dans la frustration et dans le passé. “Pourquoi n’ai-je pas fais cette tâche”, “j’aurais dû faire cela autrement…” : ça n’en fini jamais !

La culpabilité est le signe que quelque chose en vous ou dans votre vie n’est plus aligné avec vos valeurs. Débusquez les raisons qui vous font ressentir cela, et traitez-les.

Se concentrer sur un objectif clair, programmé et écrit vous permet d’avoir un chemin, un plan d’action en quelques étapes.

Chaque étapes accomplie vous emplie d’avantage en satisfaction et réduit drastiquement ce sentiment d’impuissance ou de culpabilité.

L’action vous plonge dans le moment présent, le seul moment sur lequel vous avez contrôle. La culpabilité de vous prive de l’action nécessaire pour avancer, et c’est en soi un cercle vicieux. Car plus vous culpabilisez, plus vous faites mal les choses. Plus vous faites mal les choses, plus vous culpabilisez.

Brisez ce cercles en passant à l’action. Préparez ce qui doit être fait en petit “bouts” faciles à faire et actez tous les jours. Vous serez étonné(e)s du changement opéré par la régularité dans votre vie.

Expérimentez le “Sprint Intellectuel

Cela peut sembler “étrange”, mais il faut absolument définir un temp précis pour chaque tâche. On ne se donne pas le choix et on fait le boulot !

Selon la loi de Parkinson :

Tout travail augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté.


Autrement dit : plus on alloue du temps à une tâche, plus ce temps est entièrement consommée par elle, quant bien-même elle pourrait être faite dans un temps moins long.

Pour s’aider dans sa concentration, on peut utiliser la technique du pomodoro (tomate en italien).

Avec un peu d’exercice et en suivant tous les points décrit dans l’article pré-cité, vous allez pouvoir être productif(ve)s d’une manière insoupçonnée !

Vous pouvez abattre un travail de 8 heure en seulement 1 ou 2 heures…si si.

Adoptez les bons outils

Parfois, les mauvais outils nous font plus perdre de temps qu’il nous en font gagner.

Si vous devez écrire du contenu pour votre blog, un script pour une vidéo, ou une publication et si vous sentez que vos doigts traient sur votre clavier, pourquoi ne pas utiliser la saisie vocale ?

L’allocution verbale est bien plus rapide que ne peut l’être les doigts sur un clavier.

Différents logiciels existent sur Windows, Mac et mobile.

Vous pouvez – comme moi – utiliser la synthèse vocale proposée nativement sur les clavier Google (Gboard). Installez le et utilisez-le, ensuite vous faite un copier-coller dans votre éditeur de texte préféré.

Vous allez être surpris par le gain de temps et la productivité qui va en découler.

Je vous ai préparé une vidéo ci-dessous

Visualisez et respirez

Les techniques de respiration permettent de rentrer dans l’ “état Alpha“. Cet état permet de décupler vos capacités cognitives. Rien d’étonnant si l’on sait que le cerveau a besoin de beaucoup d’oxygen pour fonctionner correctement.

La pratique de la méditation, de la respiration et de la visualisation vous permettent d’être dans un état propice à la détente et à la concentration.Car le stress rend notre respiration saccadée, parfois on est sujets à des apnées, surtout si l’on travaille sur ordinateur.

La visualisation positive et active permettra de “hacker” votre cerveau pour qu’il soit disposé à mettre les gaz. Vous visualiserez par exemple la tâche accomplie et vous vous imaginez en train de boire un petit thé ou à vous autoriser à faire quelque chose que vous aimez après avoir finir votre tâche.

Accordez-vous du répit

Faites de vraies pauses, pendant lesquelles vous autorisez à vous étirer, à vous étendre, à marcher et à pratiquer l’activité qui vous donne le plus de satisfaction et de bonheur. plutôt que de vous jeter sur vos sms. (Voir Apologie de la glandouille).

Observez-vous pour déterminer les plages horaires les plus propices à la concentration et  vous organiser en fonction.

Ce qu’il faut savoir, est que les moments de concentrations sont ceux qui suivent les moments de “glandouille”. Nous avons besoin de “vraiment” couper avec notre environnement de travail ou de “production” pour revenir plus forts intérieurement, plus inspirés.

C’est d’ailleurs dans ces moments de répit et de “glandouille” que nous avons nos meilleures idées.

Pensez à boire, manger et vous étirer

Parfois, on se met dans des disposition où l’on ne ressent plus trop la fatigue, la soif ou la faim. Surtout si on travaille sur un dossier important et que l’on est sous pression.

La faim et la soif sont de puissantes distractions.

La concentration reste une faculté de notre cerveau. Pour mieux fonctionner et être optimal, il a besoin de nutriments, d’oxygen et de repos.

Souvent, la fatigue ou le stress nous mettent dans des états qui ne permettent pas la productivité. Le moindre bruit ou déconvenue nous agacent et nous font perdre le fil de nos idées.

Pensez à vous détendre et à respirer calmement et profondément avant de commencer votre tâche importante.
Il faut toujours laisser à portée de mais une bouteille d’eau. Pensez également à faire des pauses, à vous lever, vous étirer.

Si le manque de concentration persiste, peut être faudrait-il se poser les bonnes questions sur ces tâches mêmes que l’on doit accomplir. Peut être ne sont-elle pas (plus) alignées avec vos valeurs et vos objectifs de vie.

Hackez votre dégoût envers cette tâche

Finalement, c’est une question de cadrage. On peut voir les choses de manières très différentes. Le plus sympa dans l’histoire, est que l’on est capable humainement d’agir sur notre perceptions des choses.

Vous avez une tâche ch…te à faire ? Alors pensez là comme :

  • Un défit, un challenge à faire en X temps.
  • Une nouvelle façon d’apprendre autre chose : il pourra s’agir de rédiger un texte. Vous vous concentrerez sur de nouvelles méthodes plus rapides pour l’écrire ou une manière d’utiliser vos outils/logiciels que vous n’avez jamais expérimenté (saisie vocale par ex).

Entrez en “mode focus” grâce à une technique d”auto-hypnose

C’est une méthode puissante pour se concentrer. La déconcentration produit le plus souvent un nuage de pensée parasites tenaces et persistantes.

Ces petites voix intérieures (que j’appelle Gremlins) vous parlent tous en même temps du passé et de l’avenir : jamais du moment présent !

Un exercice empreinté à l’auto-hypnose vous aidera quasi instantanément à vous concentrer.

Assayez-vous confortablement et fixez un point devant vous. Ensuite, tentez de “voir” tout le reste de votre environnement tout en continuant à fixer votre point. Vous utiliserez simplement votre vision périphérique.

Cet exercice vous permettra de vous connecter au moment présent car vous êtes dors déjà entrain d’observer le monde physique dans lequel vous êtes immergé. Il n’y a rien de mieux pour se recentrer sur le présent “physique” pour clarifier ses idées et les amener à une certaines réalité “objective”.

C’était mes 14 pratiques pour vous aider à vous concentrer dans des environnements bruits et hostiles !

Dites-moi en commentaire quelle est votre méthode/technique pour pouvoir être productif(ve) dans ces endroits hyper bruyant.

developper-activite-therapeute
Le coin des Praticiens
Le coin des Praticiens
Moi c’est Salim. Je suis le fondateur du Coin des Praticiens. Je suis coach en stratégie marketing pour les thérapeutes, praticiens et consultants (hypnothérapeute, sophrologues, coachs…), graphiste print/web et SEO. J’aide les praticiens développer leur cabinet, à attirer les bons clients et générer plus de revenus grâce à des stratégies de contenu/visibilité tout en respectant leurs valeurs. Mon objectif principal est de vous familiariser avec les outils du web afin que vous soyez indépendant(e)s et à développer votre activité simplement et rapidement, sans stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *