salim-bouterfas

Salim Bouterfas

Augmenter la clientèle de ton cabinet bien-être
avec les bonnes stratégies, sans jamais renier qui tu es !

Je ne sais pas par quel bout prendre la question (dont je vais vous parler). C’est tellement important, tellement fondamental…

Adopter un ton académique ou « savant » dans sa communication de praticien en bien-être est un (mauvais) classique.

Pourquoi est-ce mal de faire ça ?

J’essaye de me mettre à la place de la personne qui a un problème, qui veut le régler et qui “tombe » sur vos supports de communication : site Internet, flyer, vidéo et qui diraient :

Bonjour, je suis Untel, je suis certifié par le grand maître Yoda 10ème dan de l’ « Hypnospacial Academy of the Winners ».J’ai fais 20 ans de jujitsu, yoga, j’ai inventé le vaccin contre la connerie et fait le tour du monde sur mes deux mains.Regarde la photo de mon diplôme, elle prouve que je suis quelqu’un de compétent ! je vais te « réparer » et tu seras un invincible grâce à ma super technique.

Vous trouvez que j’exagère ?

Le premier réflexe qu’aura une personne qui souffre, sera de ne pas se sentir concernée, ou pire : d’avoir peur de vous ! Car le discours savant fait peur et éloigne.

En réalité, ce que cherche la personne qui a mal ou qui a un blocage dans sa vie, c’est : de ne plus avoir mal. De ne plus être bloquée.

On a tous fait l’expérience de personnes qui étalent leur savoir-faire avec maladresse et péremption involontaire (je ne parle pas des lourdingues hein !) en pensant rendre les choses plus claires pour nous…

Quand on a mal et que l’on doit contacter une personne pour se faire accompagner, aider…On a besoin d’avoir un véritable humain en face de nous.

Il faut savoir que pour certaines douleurs ou blocages, prendre rendez-vous demande énormément d’efforts et de courage.

Pour rendre ce passage à l’acte facile et rapide (prendre le chemin de l’accomplissement ou de la libération de ses maux), vous devez faire preuve d’humanité et d’accessibilité en tant que praticien en bien-être.

Mettons les choses à plat : qu’est-ce que caractérise le plus l’être humain, le définit le plus ?

L’empathie.

C’est exactement ce que l’on doit montrer et démontrer dans toute sa communication.
L’empathie vous rend humain, accessible, avenant, proche…Elle embellie cet espace froid qu’est Internet et y crée des espaces d’échange « chauds », « humains ».

La magie de l’empathie est qu’elle est – également – transmissible sur le Net…Elle est contagieuse et virale.

Une personne qui souffre a besoin de sentir – derrière son écran – de l’empathie, de l’humanité, de la bienveillance.Toute notre communication doit être forgée selon ce principe simple.

Car de vous à moi : tout client potentiel n’est qu’un parfait étranger.

Ce qui créera la « connexion » entre l’image et le discours que vous envoyez (le signal) et ce petit sentiment qui vibre en nous (et qui nous faire dire : c’est lui ou elle qui peut m’aider) c’est l’empathie.

Parmi les aspects de cette empathie on peut citer :

  • Pouvoir comprendre la douleur de l’autre.
  • Pouvoir exprimer l’état émotionnel de l’autre.
  • Pouvoir utiliser les mêmes mots que l’autre.
  • Donner de la valeur, de l’aide et du conseil avant même une quelconque prise de contact.
  • Aller vers l’autre avec bienveillance…

C’est ce qui fait la différence entre une communication efficace (au sens de la connexion précitée) et une communication froide, institutionnelle, corporate.

Pourquoi certains (beaucoup) praticiens adoptent un style d’écriture ou de présentation trop académique ?

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela; J’en cite quelques unes :

  • Avoir un passif dans l’enseignement ou la formation.
  • Des parents dans l’éducation, la formation…
  • La peur de paraître trop « léger », trop « pas sérieux »…
  • L’effet « formation » où tout est transcrit dans de beaux manuels façon Wikipedia.
  • La méconnaissance de certains outils ou techniques de persuasion (Copywriting).
  • L’idée que l’on se fait de on « client » parfait.
  • L’idée que l’on se fait de sa propre image.
  • L’idée que l’on se fait de la perception de son client sur notre métier.
  • Certains praticien(e)s adoptent une posture presque médicale car pensant que leur pratique est une alternative sérieuse à la médecine…

Bref, il y’a une infinité de situations et de postures qui amènent à adopter un style trop académique, trop rigoureux.

Quelle est la conséquence de tout cela ?

Nos sites Internet, flyers, vidéos…Ne convertissent pas, ne convainquent pas.On a beau faire des efforts, imprimer des tacts, mettre le paquet sur notre site Internet, y passer des heures à le travailler, bonifier, sculpter…

L’absence de retour, de réactions, d’interactions peut être un signe que votre communication est trop rigide, pas assez adaptée à votre public…Pas assez empathique.
Mon conseilVous avez – sûrement – comme prétention d’aider les personnes à retrouver un équilibre dans leur vie, la santé, le bien-être…à être eux-mêmes, alors :

Soyez vous-même !

Relisez tout ce que vous écrivez, re-visionnez tout ce que vous dites..Et posez-vous une seule question :

Si j’étais au pied du mur, j’irais voir cette personne qui me parle de diplôme, de formations et de techniques ou un praticien qui me sourie en me disant que tout va s’arranger, qu’il va m’aider parce qu’il le fait tous les jours ? Qu’il y’a une autre histoire possible pour moi…

Tout ça vous dis quelque chose ?

Venez en parler dans le groupe privé dédié aux praticiens et thérapeutes qui veulent développer leur activité en étant alignés avec leur valeurs d’empathie 🙂

Suivre et partager :