salim-bouterfas

Salim Bouterfas

Augmenter la clientèle de ton cabinet bien-être
avec les bonnes stratégies, sans jamais renier qui tu es !

Les 3 obstacles à une rentrée en cabinet de thérapie réussie

La rentrée est pour très bientôt, et on je pense que tu as passé tout l’été à essayer de profiter de moments de détente…Et à cogiter sur la rentrée de ton cabinet.

Les enfants et parents ne sont pas les seuls à angoisser face à cette rentrée !

Pour mieux préparer ta rentrée en tant que thérapeute/praticien bien-être, il y a toujours trois obstacles qui se dressent :

  • Le climat anxiogène.
  • Le manque de savoir faire.
  • Le manque de stratégie

Voici mon avis sur la question : quel que soit le contexte, c’est au thérapeute de créer la différence, d’apporter sa contribution, de changer le monde de ses consultants.

Facile à dire tu me diras, mais c’est une question centrale : celle de l’engagement personnel.

Si tu aujourd’hui tu es thérapeute, ou que tu es sur le point de l’être, tu l’as sûrement fait pour changer quelque chose (de précis, en vrai).

Mais comme dans toute action « bénéfique », plusieurs obstacles nous empêchent d’y arriver, et on finit très vite soit par abandonner, soit par « flotter » dans une situation incertaine.

Mes 3 conseils pour mieux te préparer à cette rentrée en tant que thérapeute

Conseil 1 : faire abstraction

via GIPHY

On est extrêmement pollué par un trop-plein d’informations négatives et contradictoires. Il suffit d’allumer sa TV ou d’écumer les réseaux sociaux pour s’en rendre compte.

Les pénuries, le coût de la vie qui flambe, les guerres, les aléas climatiques…

Pour rester focus sur ton objectif de développer, tu DOIS absolument faire une diet numérique ! Filtrer tes sources d’information avec le plus grand soin.

Car en vrai, la ressource la plus importante dont tu disposes, est bel et bien ta motivation.

Perdre ta motivation t’exposera à l’ennui, la procrastination ou le manque de créativité et de réactivité…Cela peut aller jusqu’à l’abandon !

Conseil 2 : identifier les bons outils et savoir les utiliser

via GIPHY

Avoir un objectif clair est primordial, encore faut-il user des bons outils pour le faire aboutir.

Aujourd’hui, il existe pléthore d’outils de communication et de création de contenu sur le Net.

Ça donne le tournis : Facebook, Instagram, TikTok, un Blog (comme celui sur lequel tu lis cet article), Linkedin…

Ajoute à cela toutes les possibilités et outils intégrés à chaque plateforme.

C’est pour ce qu’il faut être très précautionneux dans le choix de ces outils et dans la façon de les utiliser.

Mais ne t’inquiète pas, tout cela s’apprend (définir un objectif, définir le meilleur outil, définir la meilleure et plus facile façon de l’utiliser au quotidien).

Note : tu n’es pas – du tout – obligé-e d’utiliser TOUS les outils ! Un ou deux suffisent généralement quand on sait ce que l’on fait 😉

Conseil 3 : Adopter des stratégies qui fonctionnent pour toi

via GIPHY

Il est primordial d’avoir une stratégie qui tend vers ton objectif.

Question : qu’est-ce qui précède une consultation ?

Réponse : des années de formation, d’implication, de questionnement, d’ajustement…

Tout cela, c’est de la stratégie.

D’ailleurs, c’est ce que l’on t’apprend en formation : adopter des stratégies balisées pour obtenir le résultat que le futur consultant souhaite.

Les stratégies de développer de ton cabinet vont reposer sur :

  • Un objectif bien définit.
  • Des outils efficaces et faciles à utiliser.
  • Savoir exactement à qui tu t’adresses, et le chemin de transformation que tu lui proposeras !

Sauf que, sans connaître à qui tu t’adresses, les deux premiers points sont inefficaces et peuvent même te faire perdre un temps fou !

Pas de panique, je suis en train de bosser sur ma formation La Méthode Consultant Idéal™ :: Identifier et parler à tes futurs consultants qui t’explique dans le détail comment savoir exactement quel est ton « consultant idéal ».

Car sans cette connaissance, tu vas naviguer à vue…Avec le risque de t’épuiser et d’abandonner (j’ai en tête des dizaines de thérapeutes qui ont mis la clé sous la porte à cause d’un manque de clarté sur cette question fondamentale).

Participer à l’élaboration de cette formation

Voilà ce que je te propose : participer à l’élaboration de cette formation ! (Et oui).

Le plan de la formation est sur la table, mais j’aimerai savoir exactement ce qui rendra cette formation plus efficace pour toi, dans ton activité de thérapeute/praticien-ne.

Je t’explique tout ça dans la vidéo en haut.

Pour me donner ton avis, je t’ai mis un lien ici.

Dès que tu m’auras envoyé ton avis, tu recevras le plan détaillé de la formation.

Suivre et partager :