comment-parler-souffrance-consultant-therapie-video
Comment parler de la souffrance insoutenable de vos consultants en vidéo (avec élégance)

Il est possible d’ajouter de l’humour ou de la légèreté à des vidéos ou posts destinés à des personnes en souffrance. Cela peut aider à détendre l’atmosphère et à rendre le contenu plus accessible.

On peut utiliser des anecdotes personnelles pour montrer que l’on comprend les épreuves des gens, tout en y injectant de l’humour pour adoucir le ton. On peut également utiliser des images, des vidéos ou des GIFs pour rendre le contenu plus visuellement attrayant et divertissant. Il est important de trouver le bon équilibre pour ne pas minimiser la souffrance des gens, tout en leur offrant du contenu qui les fasse sourire.

Comment être élégant face à la souffrance des autres, voici 3 pistes :

  1. Écouter attentivement la personne et lui montrer que l’on est présent pour elle, en manifestant de la compassion et de la sollicitude.
  2. Éviter de donner des conseils ou des solutions toutes faites, mais plutôt offrir un soutien et un accompagnement pour que la personne puisse trouver ses propres réponses.
  3. Rester calme et posé, afin de créer un environnement serein et apaisant pour la personne en souffrance. Cela peut l’aider à se sentir en sécurité et en confiance pour parler de ses difficultés et exprimer ses émotions.

L’objectif par cette « attitude » est de reporter notre discours vers ce consultant que l’on a pas – physiquement – en face de nous. Faire cet « exercice » permet de mieux appréhender les bons mots en vidéo et plus généralement dans sa communication digitale.

« La souffrance est l’école de la sagesse » – Euripide.

Pourquoi il est difficile d’aborder la souffrance de vos consultants en vidéo

via GIPHY

  1. Le respect de la vie privée et de la confidentialité des consultants. Il est important de s’assurer que les consultants ont donné leur consentement pour que leur souffrance soit abordée en vidéo et que leur identité ne soit pas révélée.
  2. Le risque de minimiser ou de banaliser la souffrance des consultants. En parlant de la souffrance de manière trop légère ou superficielle, on peut créer l’impression que c’est un sujet facile à gérer et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.
  3. Le fait que la vidéo ne permet pas de prendre en compte les différences individuelles des consultants et de leur situation personnelle. En parlant de la souffrance de manière générale, on peut donner l’impression que toutes les personnes en souffrance réagissent de la même manière et qu’il existe une seule façon de les aider.
Lire aussi  Beaucoup de thérapeute négligent ce simple fait (ça leur coûte leur cabinet)

Il est donc important de prendre en compte ces problèmes lorsqu’on aborde la souffrance de ses consultants en vidéo, et de faire preuve de prudence et de bienveillance pour éviter de nuire à leur bien-être.

Comment parler de la souffrance de vos consultants en vidéo sans les mettre mal à l’aise

  1. L’objectif de la vidéo. Est-ce que la vidéo vise à informer, à sensibiliser, à encourager ou à soutenir les consultants ? Cela peut influencer le ton et le contenu de la vidéo.
  2. « La cible » de la vidéo. Qui est-ce que la vidéo vise à atteindre ? Est-ce que c’est une audience générale ou ciblée ? Est-ce que c’est une audience de professionnels ou de personnes en souffrance ? Cela peut aussi influencer le ton et le contenu de la vidéo.
  3. Le contexte de la vidéo. Dans quel contexte la vidéo sera diffusée ? Est-ce que c’est en ligne, en présentiel, dans un contexte formel ou informel ? Cela peut également affecter le ton et le contenu de la vidéo.

En prenant en compte ces éléments, il est possible de trouver le bon ton pour parler de la souffrance de ses consultants en vidéo, en fonction de l’objectif, de la cible et du contexte de la vidéo.

Conclusion

via GIPHY

La souffrance peut être comparée à une tempête dans notre vie. Elle peut être intense et violente, mais elle finit toujours par passer. Il est important de construire un abri solide pour se protéger et de trouver les ressources intérieures pour surmonter les épreuves. Parler de la souffrance de ses consultants en vidéo de manière élégante et bienveillante peut aider à les soutenir dans ces moments difficiles.

Lire aussi  Praticiens : ne faites pas fuire ceux qui souffrent !

Dis-moi en commentaire si tu t’es – enfin – lancé-e dans la création de vidéo pour parler à ton public, malgré leur souffrance ?

Please follow and like us:
Pin Share
RSS
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram
Telegram
×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Besoin d'infos ?