fbpx
comment-developper-activite-therapeute
8 points clés pour faire décoller votre activité de praticien en thérapie brève
22 juin 2019
developper-cabinet-hypnose-sophro-paris
Praticiens : Comment Segmenter Son Contenu Pour Toucher Les Bonnes Personnes
13 juillet 2019

Combien d’argent pour développer mon activité de praticien en thérapies brèves ?

developper-activite-praticien-psy-argent

Aujourd’hui je vais vous parler d’une question que vous vous êtes surement posé à toutes les étapes de votre activité.

Combien faut-il d’argent pour développer et faire connaitre mon activité ?

Je vais répondre à cette question de manière synthétique et on va voir s’il y’a une autre approche plus efficace pour développer ton activité sans stress, surtout quand on n’as pas un gros budget !

La question du coût et de l’investissement financier est très souvent posée. Elle constitue en elle-même pour beaucoup de praticiens un frein au développement de leur activité, parce que le plus souvent, il pensent qu’il faut nécessairement faire dépenses incompressible et élevées.

Dans l’absolu, ces dépenses ne sont pas inutiles. Mais quand on débute, il est bon de se poser les bonnes questions à propos de l’argent.

Comme chez beaucoup de praticiens qui démarrent, les retours sur investissement les plus catastrophiques sont justement dûs aux mauvais choix stratégiques.

Premièrement, si on ne se pose pas les bonne questions dès le début, on risque de continuer à dépenser de l’argent dans des actions qui ne sont pas prioritaires et à terme, énormément de praticiens baissent les brais en pensant que c’est trop dur de vivre de leur activité, en accusant la situation économique du pays ou un mauvais contexte.

Cette situation plonge le praticien dans le doute et l’anxiété et les fait entrer dans une boucle sans fin.

Plus on stresse pour développer son activité, plus on dépense de l’argent pour la faire décoller.

Et plus les résultats laissent à désirer, plus on remet un billet.

C’est presque sans fin. 

C’est la raison pour laquelle beaucoup de praticiens abandonnent ou continuent à vivre dans le doute entre une activité qu’il faut développer pour lâcher son boulot actuel et les résultats qui ne viennent pas !

Le tableau peut sembler trop sombre, mais croyez moi, 80% des praticiens et thérapeutes ne vivent pas de leur métiers.

Beaucoup ont choisi de ne pas bruler tous leur bateau avant de s’y mettre à 100%, il gardent ainsi leur premier boulot. “Au cas où”.

Deuxièmement, penser que le développement de son activité est exclusivement lié à la question de l’argent est une croyance dangereuse. Car elle sous-entend que réussir et avoir de la visibilité est lié à des causes extérieures, et surtout : des causes qui nous échappent !

C’est pour ça que c’est dangereux en terme de stratégie. Car ç’a abouti à tous les comportements qui – justement – freinent le développement d’une activité dans le temps. Ça pousse également à la procrastination, à l’angoisse, le stress et le découragement.

Puisqu’on est pas disons hyper riches quand on débute, on se met devant soi un mur immense, sans savoir comment le franchir.

Chez certains praticiens, la tendance est à la multiplication des formations et des certifications. Car ils pensent que si l’activité ne décolle pas, c’est parce qu’ils ne sont pas assez formés, et que quelque part cela se ressent chez leur public.

Ces formations ont également un coût qui peut être élevé.

En vérité, pour résoudre un vrai problème de visibilité, beaucoup recourent à de fausses solutions.

Pourquoi la question de l’argent est-elle mal posée ?

Avec l’émergence d’un internet accessible et rapide et l’existence d’outils gratuits qui permettent la diffusion de ton contenu et même la création d’un contenu de qualité autours de ton métier, il est aujourd’hui  extrêmement facile de créer, de produire du contenu et de le diffuser massivement.

La chose que nous oublions tous, c’est que l’on se rend pas compte que nous avons entre les mains une arme de communication massive !  Je parle du smartphone !

Pour bien développer ton activité de thérapeute ou de praticien, il vous faut 3 choses :

  • Un objectif financier clair et assumé.
  • Une stratégie en visibilité qui est au service de cet objectif.
  • Des actions concrètes et régulières qui mettent en application la stratégie précédemment élaborée.

Créer son site internet par exemple peut être un poste budgétaire important quand on débute. On peut le le faire soi-même ou bien le déléguer à un prestataire.

Il existe actuellement des services en ligne assorti d’un abonnement mensuel pour avoir rapidement une présence sur le Net.

Mais quand on débute on a pas forcément le budget nécessaire pour la création de ce site. Alors, la meilleure stratégie serait de recourir à d’autres médiums de diffusions qui offrent la même qualité de diffusion et où tu pourras communiquez sur ton savoir-faire. En attendant de générer assez de rentrée d’argent pour pouvoir investir dans un site.

Je prends l’exemple de YouTube qui représente actuellement le deuxième moteur de recherche le plus consulté après Google.

On peut construire une image très forte et promouvoir sa marque personnelle sur ce média avec des vidéos pratiques et accessible et qui apportent de la valeur aux gens.

La diffusion de vos vidéos et de vos interventions sur Youtube par exemple crée de l’engagement et de l’interaction. Cette interaction créera statistiquement un retour.

Plus vous proposez de la valeur à votre auditoire et de manière régulière, plus vous créez une image forte autour de votre “personne de thérapeute” et ainsi générer du retour.

C’est une loi statistique. Et le seul investissement que tu dois faire est terme de temps et d’apprentissage.

YouTube n’est un exemple parmi tant d’autres. 

Finalement le seul véritable investissement qu’il faut faire c’est sur toi-même.

developper-cabinet-hypnotherapie-combien-argent

C’est-à-dire on te formant, en apprenant, en pratiquant et en acquérant de la connaissance utile, tu arriveras à développer une audience intéressée par ta pratiques et ses bénéfices.

Il est plus important – à mon sens – de se concentrer sur la pertinence de son offre thérapeute ou son offre d’accompagnement, de savoir comment créer du contenu rapidement, comment être à l’aise devant une caméra, ou un bien comment écrire des articles de blog qui apportent de la valeur que de buter sur la question de l’argent.

Vous n’avez pas besoin de débourser 1€. Tout ce qu’il faut : c’est une bonne motivation, une connaissance utile et passer à régulièrement à l’action jusqu’à ce que ça produise des résultats.

Je peux vous garantir qu’avec de la motivation, de la régularité, de la bonne connaissance vous ferez croitre votre cabinet beaucoup plus rapidement que vous le pensez.

Ce qu’il faut savoir, est que dans les métiers de la thérapie et de l’accompagnement, le praticien est au centre de son activité.

Et tous les éléments techniques (comme le site Internet, Facebook, Instagram, l’emailing…etc) ne sont que des outils pour porter votre voix vers votre public.

L’utilisation de ces outils est totalement gratuite et elle offre des possibilités de visibilité presque illimitée.

Etant au centre de votre activité, vous vous servirez de ces outils gratuit pour diffuser un message pertinent à des personnes qui sont susceptibles d’avoir besoin de vos compétences et services.

On a coutume de parler de communication verbale et de communication non verbale. Il y’a une troisième communication que j’appellerai la communication digitale.

Celle-ci est bien plus facile à maitriser et à diffuser. Vous avez le contrôle sur l’image que vous renvoyez à votre public.

Pensez le développement de votre activité en terme d’argent pourri littéralement la démarche et tue la créativité. Poser la question de l’argent comme moyen ultime pour te développer est aussi une forme de procrastination déguisée ou intelligente.

Se mettre un mur infranchissable devant soi est le meilleur moyen pour ne pas s’exposer.

Autrement dit : ce n’est pas de notre faute si on y arrive pas, c’est parce qu’on a pas le budget !

Vous pouvez voir le verre à moitié vide : c’est à dire penser à toutes les dépenses que vous devez faire pour y arriver : louer un cabinet, payer des charges, payer les frais de déplacements…etc. 

Ou – au contraire – vous pouvez vous concentrer sur comment rendre visible votre activité, comment aider le maximum de personnes à aller vers le mieux être, à débloquer une situation difficile, apporter de la valeur…

Ces deux approches sont intellectuellement différentes. La première tient plus à une stratégie de sabotage en règle qu’à une supposée démarcher cartésienne. La deuxième focalise sur les valeurs, la plue-value, l’aide apportée aux gens.

Elle donne également de l’énergie pour apprendre, évoluer, sortir de sa zone de confort vers la zone des possibles.

Si vous voulez développer votre activité de thérapeute ou de praticiens sereinement et efficacement voici mon conseil : recentrez-vous sur la plus-value et l’aide que vous pouvez apporter aux gens aux lieu de mettre la question de l’argent au centre. 

Car l’argent n’est qu’une conséquence et un retour d’une stratégie et un partage pertinent de ce que tu apportes aux gens, et non le contraire.

Pense à ce qui vous a poussé à choisir le métier de thérapeute ou de praticien, à vous former, à vous lancer ou à vouloir le faire…

Ce n’est certainement pas l’argent. 

Voici une règle simple, redoutable et qui peut paraître paradoxale, mais que tu dois respecter pour générer de l’argent : Il faut donner beaucoup avant de recevoir.

Plus vous donnez en terme de valeur, de conseil, de bienveillance, plus vous recevrez en retour.

Sur 100 personnes qui tendent l’oreille à votre discours, 10 à 20 seront plus intéressés que tous les autres, si ce que vous dites les aides à améliorer quelque chose dans leur vie, sans même se déplacer à votre cabinet.

Sur ces 20 personnes, 2 ou 3 franchirons le pas, si l’image que vous dégages est assez bienveillante.

Ces 2 à 3 personnes, si elles sont satisfaites de vos services, elles en parlerons autours d’elles et vous ramenons encore plus de clients.

Imaginez qu’au lieu de 100 personnes, votre messages atteint 1000 personnes ou plus. Ce qui est tout à fait envisageable sur le Net.

C’est la loi de la statistique.

C’est également une question que se posent vos clients potentiels quand ils ne sont pas encore sûrs de votre capacité à les aider.

S’il sentent ou comprennent que vous pouvez les aider à changer quelque chose dans leur vie, la question du tarif de la séance devient secondaire pour eux. Car ils sont plus en mode bénéfice et solution qu’en mode “combien ça coûte”.

Vous voyez que finalement que la question de l’argent est mal posée; Que de se mettre dans une certaine posture intellectuelle fait perdre énormément d’énergie et de créativité pour débloquer sa situation, vivre de son métier et aider le maximum de personnes.

Vous avez le choix

Maintenant vous avez le choix : rester dans votre coin, dans une fâcheuse habitude et attendre que le bouche à oreille fasse son chemin (si vous avez 3 à 5 ans devant vous !) ou bien prendre le taureau par les cornes, se retrousser les manches et partir à la conquête de ce territoire nouveau non encore exploré et qui représente en vrai la véritable zone de confort.

Si vous voulez générer des revenus confortables, vous n’avez pas nécessairement besoin d’un gros investissement financier, il faut que vous puissiez amener du confort et du changement de la vie des gens, sans même qu’ils déboursent 1€.

Dites-moi en commentaire ce que vous en pensez, quelle est votre expérience concernant la question de l’argent ou bien, qu’est-ce que vous faites au quotidien pour faire décoller votre activité de praticien en thérapies brèves ?

ouvrir-cabinet-hypnotherapeute-paris
Le coin des Praticiens
Le coin des Praticiens
Moi c’est Salim. Je suis le fondateur du Coin des Praticiens. Je suis coach en stratégie marketing pour les thérapeutes, praticiens et consultants (hypnothérapeute, sophrologues, coachs…), graphiste print/web et SEO. J’aide les praticiens développer leur cabinet, à attirer les bons clients et générer plus de revenus grâce à des stratégies de contenu/visibilité tout en respectant leurs valeurs. Mon objectif principal est de vous familiariser avec les outils du web afin que vous soyez indépendant(e)s et à développer votre activité simplement et rapidement, sans stress.

2 Comments

  1. […] vidéo fait suite à mon article : Combien d’argent pour développer mon activité de praticien en thérapies brèves ? qui avait comme prétention de vous montrer qu’il était bien plus profitable de penser en […]

  2. […] vidéo fait suite à mon article : Combien d’argent pour développer mon activité de praticien en thérapies brèves ? qui avait comme prétention de vous montrer qu’il était bien plus profitable de penser en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *