fbpx
motivation-creation-activite-praticien (1)
Comment rester motivé quand on est praticien en médecine douce (Grâce aux enfants)
12 septembre 2019
comment-ouvrir-cabinet-naturopathie
Comment ouvrir son cabinet de naturopathie
28 septembre 2019

Comment développer son cabinet de kinésiologie et avoir ses premiers clients

developper-cabinet-kinesiologie-client

Qu’est-ce que la kinésiologie

La kinésionologie est une technique assez récente qui est apparue dans les année 70 (en 1960 pour être plus précis).

Une pratique inventée (ou découverte) par le chiropracteur George Goodheart qui s’aperçoit que le manque de tonicité musculaire est souvent lié à un organe malade.

C’est une discipline qui regroupe plus de 80 sous-pratiques “thérapeutiques” qui ne sont pas encore reconnues par l’OMS.

Cette non reconnaissance et par l’OMS et les autorités de santé n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

En étant “kinésiothérapeutes” indépendants, vous pouvez développer votre activité en usant de tous les outils marketing ou web-marketing qui sont à votre disposition.

La pratique n’étant pas encore bien connue, cela vous “oblige” à faire preuve de pédagogie et d’éduquer votre public. C’est en soi un bon moyen de faire parler de sa pratique en créant des espaces de diffusion envers vos futurs clients.

J’en parles un peu plus loin.

Comment développer son activité/cabinet de kinésiologie

ouvrir-cabinet-kinesiologie rapidement

Pour développer efficacement et durablement son cabinet de kinésiologie, il est important de respecter quelques règles de bons sens.

La première consistant à avoir une approche bienveillante envers sa clientèle tout en ayant un positionnement clair et assumé vis à vis de son offre “thérapeutique”. Cela peut paraître simpliste, mais c’est vraiment important de l’intégrer dans sa démarche “marketing”.

Il faut savoir que de part le parcours académique ou pédagogique du kinésiologue, beaucoup adoptent un discours académique (par mimétisme, réflexe ou par peur de ne pas paraître assez bien formé) qui peut être un frein et un mur dressé entre le praticien et son futur client.

C’est d’ailleurs une approche intéressante pour faire connaitre son activité en présentant sa pratique et en se positionnant tel une autorité dans son domaine.

L’approche kinésiologique est non intrusive et permet de solutionner certains soucis, et d’amener les clients à un état d’équilibre et de bienêtre physique, mental et social assez intéressants. La pratique a ainsi tout à gagner en étant mieux représenté dans le cadre d’une diffusion de contenu pré-pensée.

À la difficulté de développer son cabinet de kinésionolgie s’ajoute celle de la pédagogie sur sa pratique. Car c’est une pratique qui reste assez méconnue en France.

Quelle approche adopter pour parler à ses clients

À mon sens, deux approches sont nécessaires et corollaires :

1. Assumer pleinement sa pratique et sa nature de praticien en kinésiologie

Cela peut paraître évident, mais la majorité des kinésiothérapeutes ou kinésiopraticiens n’intègrent pas cette démarche.

Ils sont pour la plupart sujets au fameux “syndrome de l’imposteur“, c’est à dire ne se sentant pas assez légitimes ou assez prêts à aider leur clients à mieux aller (et à facturer).

Pire encore, cela se ressent également sur leur tarification ou la façon avec laquelle ils gèrent leur temps de séance.

Assumer le fait d’être en posture de “passeur” ou de “suscitateur” de changement est quelque chose qui se travaille et se “polie” de jour en jour.

C’est un point très important si vous désirez exercer en tant que kinésiologue et avoir un cabinet qui tourne bien. Car un positionnement non assumé crée de la confusion dans votre message et votre public ne se sentira pas “visé” et concerné par votre message.

2. Aller vers son client en envoyant un signal clair et précis sur les bénéfices de sa pratique

L’autre problématique qui se pose quand on ouvre son cabinet de kinésiologie est que l’on se met en retrait, on adopte une posture passive et on attend passivement que “ça prenne” tout seul.

Il n’en est rien. C’est même exactement le contraire qui se passe.

Attendre que le bouche-à-oreille fasse son effet sans aucune (ou très peu) d’actions de votre part va entamer votre motivation et le plus souvent, le rêve et l’objectif initiaux s’éloignent de plus en plus et crée de plus en plus de stress et d’angoisse.

Autant prendre les devant très rapidement et aller à la rencontre de sa clientèle en créant – par exemple – un espace sur son site où diffuser du contenu de valeur, ou bien créer et animer une chaine YouTube (ou Instagram, Facebook…)…

Bref, les outils ne manquent pas.

Conclusion

Mon conseil – si vous démarrez votre activité de kinésiologue est de prendre les devants et – surtout – d’être le plus possible proactif(ve)s !

Démarrer rapidement son cabinet de kinésiologie et remplir son carnet de RDV peut sembler impossible quand on se lance. Cependant, avec les bons outils et un bon état d’esprit on peut arriver rapidement à se développer et à y prendre plaisir.

Vous vous lancez et souhaitez développer votre activité de kinésiologie dans les meilleures conditions ?

Ça tombe bien ! Je vous ai préparé une formation en 13 points (1h15). Pensez à prendre des notes et surtout : passez à l’action. Car aucun contenu n’est utile en soi, il faut pratiquer et passer à l’action pour avoir des résultats.

ouvrir-cabinet-hypnotherapeute-paris
Le coin des Praticiens
Le coin des Praticiens
Moi c’est Salim. Je suis le fondateur du Coin des Praticiens. Je suis coach en stratégie marketing pour les thérapeutes, praticiens et consultants (hypnothérapeute, sophrologues, coachs…), graphiste print/web et SEO. J’aide les praticiens développer leur cabinet, à attirer les bons clients et générer plus de revenus grâce à des stratégies de contenu/visibilité tout en respectant leurs valeurs. Mon objectif principal est de vous familiariser avec les outils du web afin que vous soyez indépendant(e)s et à développer votre activité simplement et rapidement, sans stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *