fbpx

L’importance de définir son “client-idéal” quand on est praticien/thérapeute