Doit-on accrocher son diplôme / certification dans son cabinet ? ?

Billet d'humeur

C’est une question que l’on se pose quand on s’installe, ou un petit peut avant/après.
Premièrement et de manière générale : avoir un diplôme est une bonne chose.

Cela “prouve” que l’on a suivi un enseignement et que nos “connaissances” ont été validées par des “pères”.
C’est bon pour notre apprentissage, et ça mousse bien nos égos 🙂

Ceci dit, avoir un diplôme ne fait pas de nous des “experts” complets ou supposés comme tels.

L’obtention du diplôme/certif représente en réalité le début du chemin. On continuera d’évoluer et d’apprendre tout au long de notre carrière.

Très souvent, cette question d’afficher son diplôme ou pas pose un sérieux problème.
On est mitigés entre deux choix :

  • L’afficher pour montrer notre légitimité et risquer de paraître trop péremptoire, trop dans l’ “égo”, trop ‘médical”, trop “expert(e)” ?
  • Ne pas l’afficher et risquer de paraître incompétents…

Toutes ces questions ne renvoient finalement qu’à une seule chose : la perception que l’on se fait de nos consultants et…nos peurs profondes.

Cette petite tempête intérieure (dans un verre d’eau 🙂 ) n’est en réalité que le reflet d’une peur : celle d’être jugé(e), quelque soit le choix que l’on fait.

Recardons les choses tout de suite ?

Au risque de choquer certain(e)s, le diplôme/certification ne sert pas à bomber le torse…
Il est là pour sanctionner un parcours pédagogique.

Point.

Ce qui importe le plus aux gens qui souffrent (ou en questionnement, vos consultants) est résumé en deux choses essentielles :

  • La bienveillance et la “bonté” qu’ils “perçoivent” de vous (de votre communication).
  • L’expertise qui est la vôtre et qui s’exprime bien au-delà de la certification ou du diplôme.

Parfois les consultants ont “besoin” de voir cet élément pour valider la compétence. Cela reste une appréciation assez subjective de votre compétence ou de votre aptitude à les aider et à atteindre l’objectif qu’ils attendent de vous.

Mais vous savez quoi : le monde est subjectif par nature ;)Et c’est une bonne nouvelle 🙂
Le diplôme est pour beaucoup (du moins au début) le seul élément “objectif’ qui PROUVE sa compétence.

Supposons cela comme vrai.

Qu’en est-il de votre bienveillance, de l’énergie que vous diffusez autours de vous, de votre capacité d’écoute, de compréhension…

Aucune feuille de papier ne peux vous aider à “montrer” tout cela ?

C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de praticiens (la majorité en fait) arborent des diplômes/certifications sur leurs sites Internet bien en évidence en page d’accueil.

Comme pour dire : hey, regarde je suis expert(e) ! Tu peux prendre rendez-vous...?

Mon conseil : posez-vous la question suivant ?

Au fond, qu’attend mon consultant de moi ?

De la compétence, uniquement ? Ou bien y’a-t-il autre chose qui dépasse cette compétence ?
Une personne en souffrance ou en perte de contrôle dans sa vie ou sur son corps a besoin avant tout de “sentir” que le praticien(ne) la comprend en tant qu’humain.

Elle ne contacte pas un praticien(ne) pour passer sur le billard ! Mais bien pour se transformer intérieurement ou bien transcender une souffrance physique/émotionnelle.
Le diplôme, c’est pour le coté cérébral (les 10% qui nous servent à justifier nos 90% de choix émotionnels dans la vie).

Alors si vous estimez que vos consultants ont besoin de voir ce bout de papier derrière vous, bien encadré, propre sur lui, pour leur permettre de croire en la transformation, alors mettez-le ?

Si vous considérez quand dans votre activité et eu égard aux consultants que vous recevez et aidez, ce bout de papier n’est pas indispensable, alors rangez-le bien au chaud dans un tiroir.
Dans les deux cas, assumez ce choix et passez à autre chose…D’essentiel.

Aidez vos consultants à croire qu’ils peuvent changer.Pourquoi ne pas leur demander, en fin de séance pour avoir leur avis.

Il y’a d’ailleurs une idée intéressante à se rappeler…?

Marchez-vous dans la rue avec vos diplômes/certifs collés sur vos vêtements ?Avez-vous besoin de ces papiers pour vous présenter et aider même hors cabinet ?

Non. Pourquoi ?

Parce que de 1 si vous faites ça, faut vraiment consulter quelqu’un

Et de 2, parce que l’essentiel n’est pas dans le papier, mais dans ce que vous dégagez comme image bienveillante et “experte”.

Il y’a milles façons de paraître tel un(e) expert(e)… Les diplômes en font partie…Il vous reste 999 autres façons de l’être.

À vous de trouvez votre voix, votre message, cette clarté et cette cohérence dans votre communication qui donne vraiment envie aux gens de venir vers vous.

Non pas que vous avez 1000 encadrés derrières vous (d’ailleurs ça peut faire peur à certains), mais que vous avez 1000 façons de les aimer, de les aider et de les pousser à devenir meilleurs.

Vous voyez que finalement, ce n’est en aucun cas une question d’égo ou de “se mettre en avant”… Mais une manière simple et élégante de faciliter le changement et la transformation…Avant même qu’ils franchissent la porte de votre cabinet. ❤️️
Vous en pensez quoi ?

PS : n’oubliez pas de vous inscrire au Workshop que j’organise pour répondre à toutes vos questions sur le développement de votre cabinet

Conditions 😕 Je bloque le coaching à 15 praticien(nes) ?? Bonne humeur exigée (vous pouvez participer en pyjamas).Pour vous inscrire, c’est ici : https://bit.ly/coagroup

Suivre et partager :