fbpx
developper-cabinet-hypnose-sophro-paris
Praticiens : Comment Segmenter Son Contenu Pour Toucher Les Bonnes Personnes
13 juillet 2019
comment-devenir-hypnotherapeute-formation
Thérapeute & Praticiens en thérapies brèves : “un problème sans solution est un problème mal posé”
16 juillet 2019

Comment développer sa confiance quand on est praticien en bien-être ?

La question peut sembler saugrenue pour des gens qui accompagnent les personne vers le mieux-être et pour retrouver la confiance, mais il est tout à fait pertinente : e vais préciser mon propos.

Pour développer son activité on a besoin de certains éléments indispensable et à mon sens le plus important de ces éléments reste la confiance en soi.

Cette confiance va produire de la motivation et de l’énergie. Une énergie indispensable pour pouvoir : apprendre, se former, développer son activité et surtout tenir bon sur la durée.

L’une des choses les plus simples et les plus efficaces pour développer votre confiance et tenir le cap – quelle que soit la difficulté technique ou autre – est de se mettre en dehors de son flux de pensées.

On est traversé par des milliers de pensées chaque jour et c’est tout à fait normal.
Souvent on a des pensées positives, mais on a également des pensées négatives.

Vous savez ce genre de pensée qui nous poussent à croire que l’on est pas compétent, qu’on ne mérite pas les choses que l’on a, que les autres sont meilleurs, etc.

On a aussi tendance à vouloir canaliser ses pensées, à vouloir les comprendre, les disséquer et en soi. Cet exercice prend énormément d’énergie et aboutit le plus souvent à de l’inaction.

C’est assez pernicieux comme méthode, parce que au bout du compte les pensées et les sentiments qui y sont liés prennent toujours le dessus sur une réflexion cartésienne.

Être en mode observateur de ses pensées

Une des méthodes les plus efficaces pour ne plus être dépendant de ce flux de pensée aléatoire et parfois négative et justement de se dissocier de ce flux et d’être en mode “observateur”.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas penser aux choses. Il est important de définir ses objectifs et de réfléchir au moyen de les atteindre, mais quand on a arrêté une stratégie et des moyens pour y arriver, à ce moment précis il faut se dissocier de ce flux de pensée et agir en tant qu’observateur neutre.

L’une des meilleures choses à adopter quand on est dans ce cas de figure est justement de :

  • Réduire à l’attention portée à ses propres pensées.
  • De se focaliser à acter les choses qu’on a décidé préalablement de faire .

L’action a comme vertus de chasser le doute

Ainsi pour garder sa motivation il faut parfois moins penser.

Si ce flux de pensées reste envahissant, l’une des autres techniques à essayer serait de diluer les mauvaises pensées dans les bonnes pensées.

Il faudra se répéter des mantras positifs à des heures précises de la journée. C’est une forme de reprogrammation mentale qui produit des effets à moyen terme .

Beaucoup de techniques de visualisation et d’ancrage empruntées à la sophrologie ou à l’hypnose existent et aident efficacement à se focaliser sur l’instant présent et sur ce qu’il y a à faire maintenant (et non pas sur ce qu’on aurait dû faire avant où ce que l’on doit faire dans l’avenir).

Les pensées ne sont pas assujettis au temps.

La perception intérieure du temps est assez étrange dans le sens où elle n’obéit a aucune linéarité. Le temps n’est pas composé de passé présent et à venir dans nos esprits, mais on peut vaquer à loisir entre le passé, le présent et ce que nous projetons de faire ou d’être à l’avenir.

Cette disposition spirituelle et mentale et assez puissante pour qualifier, juger et jauger le monde dans lequel on vit. Par contre, en ce qui concerne le développement d’une activité cela peut être problématique.

Le passé ,le présent et le futur se mélangent le plus souvent pour créer une sorte de mur infranchissable et invisible qui nous bloque parfois. Ainsi le passé nous renvoie des signaux négatifs sur des choses qu’on aurait pu faire autrement (ce qui accroît la culpabilité) et le présent et écrasé par les craintes de l’avenir.

En vérité, on ne vit que dans le présent et ni le passé ni le futur ne sont réels pour nous. Ce ne sont que des projections.

Si on accepte ce postulat ça nous aide à être plus productif et quelque part à moins prendre au sérieux ces projection. Où du moins ça nous aide à les recadrer et à les manier dans un sens qui nous permet d’évoluer positivement à l’avenir.

La puissance du moment présent se dévoile ainsi après avoir dompté ce flux de pensée qui traverse continuellement nos esprits

Le mot de la fin

Si vous voulez garder cette motivation, l’une des choses à faire et de se dissocier de toutes les pensées parasites ou de celles qui sont les plus négative. De vous concentrer sur des actions simples et concrètes à accomplir chaque jour.

Mises bout-à-bout, ses actions produisent un résultat certain dans l’avenir.

Dit simplement : passer à l’action le plus souvent possible et prenez de temps en temps le temps de vous poser et de réfléchir sur ce qui peut être amélioré.

De cette manière  vous gagnerez en productivité, en sérénité et en énergie.

Dites moi ce que vous pensez en commentaire quelle est votre astuce ou méthode pour garder la motivation intacte au quotidien 😊

developper-activite-therapeute-1
Le coin des Praticiens
Le coin des Praticiens
Moi c’est Salim. Je suis le fondateur du Coin des Praticiens. Je suis coach en stratégie marketing pour les thérapeutes, praticiens et consultants (hypnothérapeute, sophrologues, coachs…), graphiste print/web et SEO. J’aide les praticiens développer leur cabinet, à attirer les bons clients et générer plus de revenus grâce à des stratégies de contenu/visibilité tout en respectant leurs valeurs. Mon objectif principal est de vous familiariser avec les outils du web afin que vous soyez indépendant(e)s et à développer votre activité simplement et rapidement, sans stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *