Comment devenir psychopraticien en relation d’aide

Premiers pas

Qu’est-ce qu’un psychopraticien en relation d’aide ?

Le terme « psychopraticien » a remplace celui de « psychothérapeute » qui est lui-même devenu un titre réservé.

On peut utiliser le terme de « psychopraticien » si on l’utilise seul. Ce n’est aucunement un titre profesionnel mais désigne plutôt activité professionnelle.

Le terme psychopraticien relationnel désigne des praticiens de la psychothérapie subjective, c’est-à-dire accompagnant des personnes qui veulent devenir reprendre le contrôle de leur vie/émotions ou qui désirent transcender une souffrance ou dépasser un blocage.

“Les Thérapeutes Praticiens en Relation d’Aide accompagnent les personnes qui ne relèvent ni de la psychiatrie ni de la psychothérapie, ces dernières traitant la maladie mentale et les troubles psychiques.” (source: Therapeutia.com)

Pour acquérir le “titre” de “Psychopraticien” il est nécessaire de suivre un cursus de formtion.

Lors de cette formation, plusieurs disciplines seront enseignées et il est possible de choisir une compétence particulière (art-thérapie, PNL, …).

Les points importants pour être un bon psychopraticien(ne) en relation d’aide

comment-devenir-psychopraticienne-relation-aide

Pour devenir un bon psychopraticien en relation d’aide, il est important de considérer ces points :

  • L’étude des oeuvres classiques en psychologie : Sigmund Freud (principes de la psychanalyse), Eric Berne (analyse transactionnelle), Carl Jung (psychologie analytique) et Carl Rogers (méthode non-directive). Ces références permettent de mieux comprendre les principales approches psychologiques modernes.
  • L’étude de techniques dynamiques et concrètes telles que l’Analyse Transactionnelle, l’Amphithéâtre psychologique, la pensée positive, la lecture du corps, l’EFT (techniques de libération émotionnelle), le décodage biologique qui permettent rapidement une meilleure connaissance de soi.
  • L’étude des névroses et des psychoses.
  • L’étude des différentes types de personnalités et caractères.
  • La synergie entre ces différents courants et outils afin d’avoir une approche plurielle de la psyché humaine.
  • Une curiosité constante et un parfait équilibre entre les informations théoriques apprises et leur applications concrètes et pratiques. Une mise en pratique des connaissances théoriques permettent de mieux comprendre la subtilité de l’accompagnement et des personnes accompagnées.

Quelles sont les connaissances nécessaires pour être psychopraticien(ne) en relation d’aide ?

certification-diplome-psychopraticien-relation-aide

Devenir psychopraticien(en) ne requière aucune compétence particulière, cependant il faut impérativement suivre une formation complète en psychothérapie qui doit obligatoirement inclure ces différents éléments :

  • Une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode reconnue  (Psychanalyse, thérapie comportementale et cognitive (TCC), thérapie familiale, thérapie de couple, approches humanistes : Gestalt-thérapie, analyse transactionnelle, approche centrée sur la personne, analyse psycho-organique, programmation neuro-linguistinque (PNL), hypnose ericksonnienne, psychothérapie de la motivation, psychosynthèse, sophia-analyse, somatothérapie, végétothérapie caractéro-analytique, approches psychocorporelles, approches transpersonnelles, approches intégratives.) ;
  • Une formation en psychopathologie clinique ;
  • Une supervision permanente tout au long de la pratique professionnelle ;
  • Un engagement à se conformer à la charte déontologique de la profession ;
  • Une accréditation par une commission nationale de pairs. Source

Devenir psychopraticien en relation d’aide : les différents parcours

Plusieurs parcours permettent d’accéder à ces compétences et à terme excercer en tant que psychopraticien(en).

Cepandant, outre l’apprentissage théorique indispensable, les écoles dispensent peuvent proposer des curcus différents incluants certaines pratiques comme l’analyse systémique, hypnose et PNL ou bien psychopathologie, analyse systémique et Hypnose/PNL.

Ci-dessous, voici quelques disciplines que l’on peut acquérir lors d’un cursus de Psychopraticien(ne) en relation d’aide.

Les différentes formations dispensées pour être psychoprat en relation d’aide ?

L’analyse systémique : L’analyse systémique « s’appuie sur une approche globale des problèmes ou des systèmes que l’on étudie et se concentre sur le jeu des interactions entre leurs éléments. […] Au précepte cartésien de réductionnisme qui demande une décomposition en autant de parcelles qu’il est possible de le faire et qui constitue la caractéristique essentielle de l’approche analytique, l’approche systémique oppose le précepte du globalisme. (Wiki)

L’hypnose : Formation de maître praticien en hypnose expériencielle. L’hypnose est un outil thérapeutique qui permet d’amener le consultant à un état modifié de conscience afin de l’aider à changer.

La relation d’aide : une formation à la posture et l’analyse des processus. Elle permet également de détecter les maladies psychiques et de rediriger le consultant vers un professionnel de santé adéquat (psychiatre, psychologue…).

PNL : Programmation neuro Linguistique. s’intéresse à la façon dont les personnes fonctionnent dans un environnement donné et ce, en fonction de leurs schémas comportementaux . La PNL est lié à l’hypnose et permet d’accompagner les consultants à re-construire leur propres modèles.

Faut-il un diplôme ou un certificat pour devenir psychopraticien(ne) ?

Pour obtenir le “certificat de psychopraticien(ne) en Relation d’aide on doit :

  • Réussir le contrôle continu et les évaluations de fin de cycle.
  • Elaborer un dossier professionnel et valider la soutenance orale devant un jury professionnel.
  • Effectuer votre stage pratique en recueillant plusieurs témoignages de personnes ayant fait avec vous une pratique de relation d’aide. Vous pouvez proposer plusieurs pratiques à la même personne. Ainsi, il vous faut environ 15 personnes différentes pour le réaliser. Vous devez nous adresser votre livret pour qu’il soit validé.
  • Valider les formations du cycle supérieur. (source).

Devenir psychopraticien requière une certificaiton et non un diplome.

Les formations diplômantes permettent d’obtenir un diplôme d’Etat reconnu et aux acteurs externes d’évaluer facilement votre niveau et de déduire le nombre d’années d’étude que vous avez effectuées, chose qui n’est pas proposée par les formation de psychopraticien(ne).

Pour devenir psychopraticien, on obtient un certificat à visée professionnelle. Ces certificats permettent de justifier de la validation de la formation.

Quelles sont les écoles où l’ont peut se former pour devenir psychopraticien(ne) en relation d’aide ?

Voici un lien qui liste quelques unes de ces écoles : listes des écoles pour devenir psychopraticien en relation d’aide.

Vous pouvez trouver plus d’écoles en cliquant ici

Devenir thérapeute est accessible, mais après ?

developper-cabinet-psychopraticien-aide

Après l’obtention de du certification de psychopraticien(ne) on peut ouvrir son propre cabinet en libéral, ou bien intervenir en entreprise pour gérer/solutionner différentes problématiques (managements, gestion des conflits, communication, …).

Cependant, beaucoup de psychopraticien(e) on du mal à développer leur activité du fait de la méconnaissance des règles et usages de la communication.

On en ouvrant son cabinet de psychopraticien, on se retrouve à devoir gérer plusieurs aspects liés – non pas à la psychologie ou à l’exercice de son métier – au monde de l’entreprenariat.

Des questions essentielles se posent, telles que :

  • Comment trouver ses premières “clients” (consutlants).
  • Comment avoir une bonne visibilité ?
  • Comment créer son site Internet ?
  • Comment se faire accompagner pour mieux gérer sa visibilité ?

Pour répondre à toutes ces questions qui se poseront de manière fatale, je t’ai préparé une formation gratuite en 7 modules qui te permettrons de poser les bases d’un cabinet florissant.

seance-hypnose-distance-confinement
Suivre et partager :